Cercle Frédéric Bastiat

2016-11-26 11:45:09

La comédie du climat

Dîner débat du samedi 5 mars 2016, hôtel Sourcéo, Saint-Paul-Lès-Dax, accueil 19h30

, par Patrick de Casanove

Le Cercle Frédéric Bastiat

Serait honoré par votre participation au dîner débat qui aura lieu

Le samedi 5 mars 2016 à 19h30

A l’hôtel Sourcéo, à Saint-Paul-Lès-Dax

Attention, ce dîner débat sera précédé par notre
Assemblée générale annuelle à 18H

Le dîner débat sera animé par

Monsieur Olivier Postel-Vinay

sur le thème

La comédie du climat

Prière de vous inscrire dès que possible en utilisant le bulletin réponse ci-joint

Lors de son passage au Grand Journal de Canal+
Olivier Postel-Vinay déclare que la plupart des climatologues, des journalistes, des politiques sont « climatocroyants » et que c’est devenu une sorte de doxa, d’opinion reconnue par tous. Les médias nous inondent de cette opinion dominante. Le « réchauffement climatique » est devenu une véritable croyance collective, alimentée par les climatologues, pour qui c’est aussi une croyance, alors que l’on pense que les scientifiques vont consacrer leur vie à chercher la vérité et à creuser en toute objectivité ce qui peut l’être. Olivier Poste-Viany n’est pas un adepte de la théorie du complot. Il suit l’affaire du réchauffement climatique depuis les années 80 de par son métier de journaliste scientifique. Il est arrivé à la conclusion que les climatologues prétendent en savoir plus qu’ils n’en savent vraiment. Il souligne les conflits d’intérêts des chercheurs qui travaillent sur le climat, conflits financiers mais aussi intellectuels où en prétendant faire de la science on fait de l’idéologie. Il conclut par « Cette question du changement climatique, elle est mal posée, elle est mal gérée, elle est mal traitée et ça devient de l’intox ! »
Olivier Postel-Vinay présente ainsi son livre : « Le changement climatique fournit à mes yeux un matériau de choix pour analyser la comédie du pouvoir et des
croyances dans le monde contemporain. Autour de la thèse : la Terre se réchauffe du fait des activités humaines, l’affrontement est violent. D’un côté, les « climatozélotes » qui pensent qu’il n’y a plus de doute et qui ont fait de cette thèse une croyance absolue. De l’autre, les « climatosceptiques » qui pensent avoir relevé suffisamment d’incohérences dans les présentations et les chiffres pour afficher un scepticisme argumenté.
Je me considère comme un « climatoagnostique ». Il en va de la thèse comme de Dieu. Pour l’heure, elle ne peut être ni démontrée ni infirmée. L’un des objets de ce livre est d’expliquer pourquoi, d’analyser données et observations, d’interpréter objectivement les résultats. J’interroge aussi la science d’aujourd’hui, sa relation à l’argent, à la politique et aux médias.
Comment fait-on la différence entre une croyance collective et une certitude scientifique ?
Un débat qui donne naissance à un spectacle quasi shakespearien. À l’exception de l’amour, toutes les passions humaines s’y déchaînent : soif de savoir et de pouvoir, quête de notoriété, goût inavoué pour l’argent, vanité, délire, et même haine jusqu’à l’excommunication ou la mise à mort... »

L’auteur
Olivier Postel-Vinay : philosophe de formation, journaliste, il a été, entre autres, rédacteur en chef de Science et vie, de La Recherche et de Courrier International. Il est aujourd’hui rédacteur en chef de la revue Books dont il est le fondateur. Il est l’auteur en 2015 de « La Comédie du climat » (éditions JC Lattes),

Ci-joint le bulletin d’inscription et d’adhésion
Pour tout renseignement complémentaire, www.bastiat.net.
Pour contacter le Cercle à :cercle.bastiat chez gmail.com ou au 05 59 45 36 47.

PDF - 1.6 Mo

Pour devenir membre du cercle, il suffit d’envoyer Mme Françoise Couture, Trésorière du Cercle Frédéric Bastiat, 86 route de Samadet, 40320 Geaune,, un chèque de 30 € par famille pour l’adhésion simple et 50 € pour l’adhésion de soutien, 100 € adhésion bienfaiteur à l’ordre du Cercle Frédéric Bastiat. Bulletin également disponible sur http://www.bastiat.net/fr/le-cercle/article/adhesion. Il n’est pas nécessaire d’être membre du cercle pour assister à ses dîners-débats mais cela nous aide matériellement !