Cercle Frédéric Bastiat

2016-09-29 20:02:19

Qui était-il ?

Frédéric Bastiat est né à Bayonne en 1801, et mort à Rome en 1850. Mais sa famille était originaire de Mugron, dans les Landes, où il vécut la plus grande partie de sa vie, et où se trouve aujourd’hui sa statue.

Économiste d’une grande clarté et d’un humour dévastateur, il a renouvelé l’Économie Politique en la traitant du point de vue du peuple et du consommateur. Il s’est fait l’avocat de la liberté des échanges et des choix économiques par les individus, sans contraintes ni subventions. Ses œuvres n’ont pas pris une ride et ses prévisions sur l’évolution des sociétés se sont révélées d’une extraordinaire lucidité.

Philosophe, il a été l’apôtre de la liberté individuelle (ce qui implique le respect de la liberté des autres), et de son corollaire incontournable, la responsabilité.

Humaniste, il a milité contre l’esclavage, la peine de mort, et les lois interdisant les coalitions ouvrières. Il a déploré que la Rome antique, dont la richesse provenait des guerres et de l’esclavage des vaincus, soit donnée en modèle dans l’enseignement secondaire.

Juge de paix, il a été un modèle d’efficacité et d’équité. Il mettait souvent les plaideurs d’accord en une seule séance ! Il lui arrivait même d’être sollicité comme arbitre par des plaideurs extérieurs à son aire de juridiction.

Homme politique d’une grande clairvoyance, il a préconisé le désengagement de l’État des activités pour lesquelles ce dernier ne peut pas être efficace. Il s’est battu pour la diminution des dépenses publiques engagées pour satisfaire des intérêts particuliers. Il a fait le procès des expéditions coloniales. Il a milité pour la séparation des pouvoirs, et notamment pour la séparation des fonctions de ministre et de député, un siècle avant qu’elle ne soit inscrite dans notre constitution. Il a souhaité la participation des femmes à la vie politique.

Si Saint Vincent de Paul est le Landais le plus célèbre en France, Frédéric Bastiat, cet autre Landais, jouit depuis 150 ans d’une réputation encore plus grande dans de très nombreux pays : aux États-Unis, son pamphlet "La Loi", qui a été tiré à près d’un million d’exemplaires, continue à se vendre au rythme d’une quinzaine de milliers d’exemplaires par an. Chaque année, un peu partout dans le monde, il paraît un ou plusieurs livres sur lui, ou une traduction d’une de ses œuvres. Ses œuvres les plus célèbres sont "La Loi", "L’État", "Sophismes Économiques", "Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas", "Harmonies Économiques".