Loading...

Catégorie : Opinions

Les dix plaies de la France

L’étatisme est certainement la plaie la plus nocive qui a touché notre pays à l’arrivée au pouvoir des socialistes en 1981, même si le mal était latent avant cette date, avec le célèbre « Mais arrêtez donc d’emmerder les français « de Pompidou en réponse à un certain Jacques Chirac.

Journal des libertés n°17 été 2022

Dans notre beau pays nos libertés nous sont sans cesse retirées, une à une, plus ou moins subrepticement et pour des raisons diverses mais toujours présentées comme participant à de nobles causes. Les conséquences de cette lente érosion de nos libertés sont multiples et néfastes. Mais nos compatriotes ont bien du mal à faire le lien entre les difficultés qu’ils rencontrent dans leur quotidien et l’abandon de ces libertés.

PROBLÈMES DE L’EUROPE

Les Européens d’aujourd’hui préfèrent le loisir au travail, la revendication collective à l’effort individuel, la sécurité au risque, le protectionnisme au marché libre. La liberté économique n’a, à leurs yeux, qu’une faible priorité. Ils donnent l’impression de se détourner du capitalisme et du libre marché sans se rendre compte que leur comportement sape les bases mêmes de ce qui a fait leur force dans le passé.

Incendies 2022 en Aquitaine, « réchauffement climatique » ?

Avant même que les pompiers parviennent à stabiliser les incendies qui affectent des départements du massif forestier des landes de Gascogne, le président de Région affirme sans ambages qu’ils sont provoqués par le « réchauffement climatique » (sous-entendu anthropique), qui induira plus d’incendies à l’avenir… Il est bien évident que cette affirmation mérite d’être examinée à l’aune de la réalité historique et factuelle.

Le spectre d’un nouvel Holodomor en Ukraine ?

la manipulation dont il est question ici a sa véritable finalité. Elle vise à faire porter à la Russie la responsabilité des effets contre-productifs des sanctions et des embargos incohérents que l’Occident lui impose, intenables pour les pays européens qui les ont décrétés sous la pression des Américains, seuls bénéficiaires de cette guerre d’usure

Massacre du 5 juillet 1962 à Oran

L’Histoire nous a toujours enseigné que pour étudier une période, il faut comprendre avant de juger. Ceux dont je parle jugent, ils ont déjà jugé, bien avant de comprendre quoique ce soit à la colonisation.

Ces méthodes totalitaires conduisent à une vue hémiplégique des choses, ne tenant compte que d’une catégorie de victimes du conflit algérien, celles causées par l’Armée française dans le camp indépendantiste.
Nous savons bien nous, qu’il y eut des victimes dans tous les camps et dans toutes les communautés.
C’est pourquoi nous continuerons à le dire. Aussi longtemps que la liberté de pensée, depuis si longtemps chérie par le peuple français, existera.

L’Ambassade américaine agace en Côte d’Ivoire

l’ambassade américaine affiche fièrement, sur le côté extérieur de ses grilles de protection, la banderole aux couleurs arc-en-ciel du mouvement LGBT. Au côté de la banderole noir et blanc (ou plutôt noir contre blanc) de l’organisation civile Black Lives Matter, qui se dit antiraciste, en réalité racialiste. Entre les deux, une affiche cite la « Charte africaine des droits de l’homme et des peuples », entrée en vigueur en 1986 : « Tout individu a droit au respect de la dignité inhérente à la personne humaine. »

Il n’y a pas d’urgence climatique.

A l’heure actuelle, aucun scientifique n’est en mesure de démonter le lien qui existerait entre l’augmentation du CO2 et celle des températures. L’effet de serre n’est pas modélisable et n’a pu être démontré de façon satisfaisante, en-dehors des corrélations établies de façon globale entre présence des gaz à effet de serre (GES) et maintien à la surface de la Terre d’une température moyenne et non extrême.

La France a épuisé son capital sympathie africain.

Au nom de principes moraux totalement décalés en Afrique, la machine judiciaire française est devenue le porte-glaive d’ONG internationales. Le plus singulier est que, d’une manière que l’on pourrait à minima qualifier d’insolite, ces ONG ciblent systématiquement et très prioritairement les derniers alliés de la France en Afrique, ainsi que les pays dans lesquels de grandes sociétés françaises sont encore présentes.

LIBERTÉ ET OPPRESSION

Le concept ordinaire de liberté, en passant des libertés formelles (le “droit de”) à l’égalité réelle (“le droit à”) a muté. Mais que peut-on dire de l’oppression, que beaucoup de gens ressentent et dont le sentiment s’exprime dans des manifestations récurrentes et parfois violentes ? La structure de production a-t-elle changé ?

C’était la guerre d’Algérie Le film 4 et 5

Une image vers la fin du film (53ème minute) mérite tout particulièrement de rester pour l’Histoire. Pendant que des milliers de nos compatriotes s’agglutinent dans un aéroport, le service psychologique de l’Armée leur passe des discours de Michel Debré leur demandant de ne pas quitter l’Algérie. Appartements occupés, enlèvements, égorgements les attendaient pourtant, s’il leur avait pris l’étrange idée de l’écouter.
Le film parle à ce propos de surréalisme. Fort juste !

C’était la Guerre d’Algérie, le film 1, 2.

notons avec satisfaction que cette série évite soigneusement d’amalgamer Pieds-Noirs et colons. Nombre des injustices et des irrégularités constatées dans le récit ne sont pas attribuées aux Français d’Algérie mais « aux gros colons » La formule peut paraître simpliste mais elle a le mérite d’éviter l’amalgame avec l’ensemble de la population européenne.

Quinquennat Macron : une justice aux abois

Le président de la République, promet à la justice, avec effusion, des lendemains qui chantent : des moyens ! Des tribunaux, Du personnel – tout cela bien sûr, dans l’avenir. Cette pratique du renvoi aux Calendes fut jadis brocardée par Clémenceau, « Les discours de Jaurès, disait-il, se reconnaissent à ceci que tous les verbes y sont au futur »