Loading...
Initiation libéralisme

Initiation au libéralisme

Initiation au libéralisme

Le Cercle Frédéric Bastiat a le plaisir de vous faire part de la publication de l’essai Introduction au libéralisme, par Thierry Foucart, avec un préface de Patrick de Casanove, président du cercle Frédéric Bastiat.

Cet essai d’une quarantaine de pages peut être lu en ligne ou téléchargé sous la forme d’un fichier PDF imprimable directement. Téléchargement Initiation au libéralisme

Du temps de Frédéric Bastiat les « économistes » s’opposaient aux « socialistes. » Tout économiste était libéral et croyait au marché libre. Les socialistes n’y croyaient pas.

Aujourd’hui le mot « économiste » a changé de sens. Il n’est plus synonyme de « libéral ». Il peut y avoir des économistes keynésiens, marxistes, communistes, écologistes, socialistes… L’économie, pour Bastiat, c’est la vie. « L’Échange, c’est l’Économie politique, c’est la Société toute entière ; car il est impossible de concevoir la Société sans Échange, ni l’Échange sans Société. » La Loi (1850) Aujourd’hui l’économie est réduite à une machinerie sociale que seuls quelques élus pourraient piloter et maîtriser.
Le Libéralisme est habituellement synthétisé par cette célèbre formule de Vincent de Gournay « Laissez-faire, laissez passer, le monde va de lui-même. » Frédéric Bastiat précise : « Laissez faire, en d’autres termes, respectez la liberté, l’initiative humaine… » Harmonies économiques, chapitre XX, Responsabilité (1850) Cela n’a donc rien à voir avec un quelconque « laisser aller ».
Malgré cette mise au point, il saute immédiatement aux yeux que, dans notre société très (trop) réglementée du xxi e siècle, une telle assertion suscite rapidement une incompréhension et une levée de boucliers. D’où l’intérêt d’une « initiation au libéralisme. »

L’approche que Thierry Foucart a choisi au travers des idéologies humanistes est en phase avec le monde contemporain et devrait séduire par sa clarté et sa facilité de lecture. Cette démarche est propre à attirer tout esprit ouvert, curieux, qui souhaite découvrir les premiers éléments du libéralisme hors des sentiers battus du politiquement correct. L’auteur de ce livret ne reconnaît pas du tout dans cette image le libéralisme qu’il promeut, et c’est même les idées inverses qu’il défend : la responsabilité individuelle donne la liberté, elle-même limitée par celle des autres, l’égalité assure les mêmes droits à chacun, la fraternité assure la sécurité et l’entraide, et l’ensemble est contrôlé par la loi. Le libéralisme n’est ni la liberté sans entraves ni l’individualisme égoïste.

L’auteur ne prétend pas expliquer ce qu’est le libéralisme en quelques pages, mais cherche simplement à rétablir la vérité sur cette philosophie politique que certains journalistes et intellectuels encore influencés par le socialisme du xxe siècle ont régulièrement dénigré.

Il s’inspire pour cela d’auteurs nombreux, parmi lesquels Frédéric Bastiat, Alexis de Tocqueville, Friedrich Hayek, Raymond Boudon, Dominique Schnapper et Pierre-André Taguieff.

 

 


Passez de la parole aux actes : faites progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat

Pour garder son indépendance, le Cercle Frédéric Bastiat ne reçoit aucune subvention. Il ne vit que de vos adhésions et dons. Aidez-nous à populariser les idées libérales.

Vous avez 3 façons concrètes de soutenir le Cercle : vous abonner à la revue « Lumières Landaises », adhérer au Cercle, ou donner.

Passer à l'action pour faire progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.