Loading...
Bulletin

La Voix de Bastiat n°5

La Voix de Bastiat n°5

 

Sommaire :

Éditorial :

Éthique contre spoliation légale. par Patrick de Casanove

Conférence :

Les Matières Premières dans le contexte de la crise 2020-2021. Conférence de M. Philippe Chalmin le 18-9-2021.

La voix de l’entrepreneur et de l’entreprise :

Des solutions pour la France par Claude Goudron.

À lire :

Trois Gascons pour chérir la liberté par Pierre Tabarin.

Vendons les Parisiens par Didier Picot.

Les défis de l’après COVID. Par L’Institut Libéral de Genève.

Version PDF imprimable : Lumières_n°120_DD_V2

À vos agendas :

Samedi 15 janvier 2022 : Assemblée Générale du Cercle Frédéric Bastiat : 10h – 11h30 Lieu : hôtel Sourcéo,  355 Rue du Centre Aéré, 40990 Saint-Paul-lès-Dax

Apéritif d’accueil : 11h30 – 12h15 Déjeuner servi à table : 12h15 – 13h45

Conférence,: 13h45 – 15h15 Les écologistes contre la modernité par Ferghane Azihari

Connaître Bastiat

« Les économistes pensent que la Propriété est un fait providentiel comme la Personne. Le Code ne donne pas l’existence à l’une plus qu’à l’autre. La Propriété est une conséquence nécessaire de la constitution de l’homme.

Dans la force du mot, l’homme naît propriétaire, parce qu’il naît avec des besoins dont la satisfaction est indispensable à la vie, avec des organes et des facultés dont l’exercice est indispensable à la satisfaction de ces besoins. Les facultés ne sont que le prolongement de la personne; la propriété n’est que le prolongement des facultés. Séparer l’homme de ses facultés, c’est le faire mourir; séparer l’homme du produit de ses facultés, c’est encore le faire mourir.

Il y a des publicistes qui se préoccupent beaucoup de savoir comment Dieu aurait dû faire l’homme: pour nous, nous étudions l’homme tel que Dieu l’a fait; nous constatons qu’il ne peut vivre sans pourvoir à ses besoins; qu’il ne peut pourvoir à ses besoins sans travail, et qu’il ne peut travailler s’il n’est pas sûr d’appliquer à ses besoins le fruit de son travail.

Voilà pourquoi nous pensons que la Propriété est d’institution divine, et que c’est sa sûreté ou sa sécurité qui est l’objet de la loi humaine.

Il est si vrai que la Propriété est antérieure à la loi, qu’elle est reconnue même parmi les sauvages qui n’ont pas de lois, ou du moins de lois écrites. Quand un sauvage a consacré son travail à se construire une hutte, personne ne lui en dispute la possession ou la Propriété. Sans doute un autre sauvage plus vigoureux peut l’en chasser, mais ce n’est pas sans indigner et alarmer la tribu tout entière. C’est même cet abus de la force qui donne naissance à l’association à la convention, à la loi, qui met la force publique au service de la Propriété. Donc la Loi naît de la Propriété, bien loin que la Propriété naisse de la Loi. »Frédéric Bastiat, Propriété et loi (1848)


Passez de la parole aux actes : faites progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat

Pour garder son indépendance, le Cercle Frédéric Bastiat ne reçoit aucune subvention. Il ne vit que de vos adhésions et dons. Aidez-nous à populariser les idées libérales.

Vous avez 3 façons concrètes de soutenir le Cercle : vous abonner à la revue « Lumières Landaises », adhérer au Cercle, ou donner.

Passer à l'action pour faire progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.