Loading...
Bulletin

Lumières Landaise n°114

 

 

Lumières landaises n° 114

Choisir sa retraite

Sommaire

Choisir sa retraite

Editorial :

« En finir avec les déficits publics » par Patrick de Casanove.

Compte rendu de la conférence du 30 novembre 2019 :

« 40 ans de déficits publics en France » par François Ecalle, Président de FIPECO

Introduction à la conférence du 14 mars 2020 :

« Choisir sa retraite  » par Patrick de Casanove.

Signez la pétition pour choisir sa retraite : ” Retraites : pour la liberté de choix ” 

Annonce du déjeuner débat du 14 mars 2020 :

Choisir sa retraite

Épargner (pour) les générations futures. Les réussites de l’épargne retraite dans le monde. “ par M. Laurent Pahpy

“L’exécutif ne s’attaque donc pas à la racine du mal : la dépendance intergénérationnelle. La solution existe, c’est la capitalisation. Mais elle reste taboue dans notre pays. Le retour sur investissement de l’épargne étant supérieur au taux de croissance, un euro capitalisé permet d’obtenir un « rendement » double de celui de la répartition, et ce, malgré les crises et les krachs boursiers.

Face à ce constat, la plupart des pays du monde ont su trouver des solutions. En 2016, 17 des 35 pays de l’OCDE étaient dotés à des degrés divers de régimes capitalisés publics ou privés, obligatoires ou quasi obligatoires. Le Danemark, les Pays-Bas et l’Australie offrent les meilleures retraites du monde. Dans ces trois pays, un solide pilier d’épargne individuelle ou collective a été développé. La réforme est censée s’inspirer du modèle suédois. Le pays du consensus a su instaurer les comptes notionnels, mais, surtout, il a introduit une part de capitalisation.

Choisir sa retraite

Bulletin 114 PDF .LUMIERESLANDAISES 114 v4

 

Vous pouvez visionner les conférences du Weekend de la Liberté 2019 et 2018, ainsi que celles des diners débat sur notre chaîne YouTube.  Merci de vous abonner.

Le numéro 7 du Journal des Libertés est paru.

Connaître Bastiat :

Gravure de Bastiat
Frédéric Bastiat

« Sans doute le salaire arrive avec certitude à la fin d’un jour occupé; mais quand les circonstances, les crises industrielles ou simplement les maladies ont forcé les bras de chômer, le salaire chôme aussi, et alors l’ouvrier devrait-il soumettre au chômage son alimentation, celle de sa femme et de ses enfants ?

Il n’y a qu’une ressource pour lui. C’est d’épargner, aux jours de travail, de quoi satisfaire aux besoins des jours de vieillesse et de maladie.  » Harmonies économiques,  chap. XIV Des salaires (1850)

Choisir sa retraite


Passez de la parole aux actes : faites progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat

Pour garder son indépendance, le Cercle Frédéric Bastiat ne reçoit aucune subvention. Il ne vit que de vos adhésions et dons. Aidez-nous à populariser les idées libérales.

Vous avez 3 façons concrètes de soutenir le Cercle : vous abonner à la revue « Lumières Landaises », adhérer au Cercle, ou donner.

Passer à l'action pour faire progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.