Loading...
Bulletin

Lumières landaises numéro 112

Lumières landaises n°112

lumières

Sommaire

lumières

lumières

Editorial

« L’écologisme à l’aulne de Frédéric Bastiat » par Patrick de Casanove

Conférence :

« Les manipulations écologiques : l’écologisme comme totalitarisme » par Drieu Godefridi.

Compte rendu des conférences du 9ème Weekend de la Liberté « Considérations sur la nature et les causes de la richesse des nations » :

 » Reprise de la croissance : la politique économique comme mouche du coche. « par Jean-Marc Daniel

«  Enfer et paradis fiscal. Peut-on sortir de l’enfer ? »  par Virginie Pradel

Agenda

Dernier dîner débat de l’année le 30 novembre

À lire :

 » Le livre noir des gaspillages 2019 «  par Jean-Baptiste Léon, Contribuables Associés.

 » Journal des Libertés n°5  »  

Article :

 » Le pape est il fondé à demander aux chefs d’Etats européens de pratiquer la charité.  » par Claude Sicard.

Connaître Bastiat :

 » Propriété et loi 1848. « 

 » Profession de foi électorale de 1846. « 

Introduction au Weekend de la Liberté :

 » Revenir au droit de propriété.  » par Patrick de Casanove.

 » Présentation du Weekend de la Liberté 2019  » par Patrick de Casanove.

Programme du 10ème Weekend de la Liberté :

Organisé par le Cercle Frédéric Bastiat en collaboration avec l’Ecole de la Liberté.  » En finir avec l’inflation réglementaire et législative : revenir au Droit de Propriété  » du 20 au 22 septembre 2019.

Programme du Weekend de la Liberté.

Inscription au Weekend de la Liberté.

Questions fréquentes.

Lumières landaise n° 112 en PDF : LUMIERESLANDAISES 112 v6

Connaître Bastiat :

La loi peut être injuste:

« Quand un grand nombre de familles, qui toutes, pour vivre, se développer et se perfectionner, ont besoin de travailler, soit isolément, soit par association, mettent en commun une partie de leurs forces, que peuvent-elles demander à cette force commune, si ce n’est la protection de toutes les personnes, de tous les travaux, de toutes les propriétés, de tous les droits, de tous les intérêts? Cela, qu’est-ce autre chose que la Justice universelle? Évidemment le droit de chacun a pour limite le droit absolument semblable de tous les autres. La loi ne peut donc faire autre chose que reconnaître cette limite et la faire respecter. Si elle permettait à quelques-uns de la franchir, ce serait au détriment de quelques autres. La loi serait injuste. Elle le serait bien plus encore si, au lieu de tolérer cet empiétement, elle l’ordonnait. » Justice et Fraternité, (1848) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.