Loading...

Étiquette : climatoréaliste

Climat, rendez-nous le droit au scepticisme.

Le climat change comme il a toujours changé. La fréquence et l’amplitude de ces fluctuations aléatoires sont restées les mêmes de tous temps, ce que confirme le plus ancien thermomètre du monde qui les mesure depuis 1660, s’inscrivant en faux contre la terminologie « dérèglement climatique ». Elle supposerait un « règlement » que l’on serait bien en peine de fournir puisque l’origine des fluctuations est régie par la physique du chaos et sa trop extrême sensibilité aux conditions initiales.

Convention Citoyenne sur la Climat : explications

La plus flagrante aberration qui s’attache à la Convention Citoyenne sur le Climat, se trouve certainement dans le cahier des charges, qui, – grosso-modo – demande au groupe de réfléchir aux moyens à mettre en œuvre pour réduire de façon drastique le CO2. : on oublie bien entendu qu’il puisse y avoir autre chose qu’un consensus1 sur la réalité d’une relation entre l’augmentation des températures et de celles du CO2. A ce jour, aucune étude scientifique, revue par des pairs indépendants de toute idéologie et/ou institution, n’établit ce lien. Par ailleurs, quand bien même il existerait en marge une possibilité que le CO2 eut amplifié l’effet de serre, il faut rappeler que la France n’émet que 1,3 % du CO2 mondial. Notre pays a un niveau d’émission (344 millions de tonnes) à peu près équivalent à celui de l’Australie, deux fois inférieur à celui de l’Allemagne. Les États-Unis ont un niveau d’émission 15 fois supérieur à celui de la France, et la Chine, 29 fois ! Dans ces conditions, est-on en droit de saigner à blanc un pays, alors que les effets des mesures très coercitives envisagées n’auront pour effet que de ruiner l’économie, sans induire de réduction du CO2 au niveau mondial.