Loading...

Étiquette : Europe

L’ÉCHEC DE LA DÉMOCRATIE FRANÇAISE Deuxième partie

Todd rappelle tout d’abord que son objectif final est de répondre à la double question : « pourquoi l’échec économique de l’euro peut-il s’accompagner d’une acceptation de plus en plus forte de ses conséquences ? Pourquoi cette acceptation de la monnaie unique n’a-t-elle pas mené à l’émergence d’une société pacifique mais au retour de la lutte des classes ? »
Étant donnée la baisse du niveau de vie des Français, « ce n’est pas le succès de l’euro qui conduit à son acceptation, mais son échec. » Triomphe du conformisme, peur de quelque chose de pire, fatalisme : le concept durkheimien d’anomie cesse de fonctionner et explique la baisse des taux de suicides : « on n’attend plus rien de nouveau d’une société frappée d’immobilité. »

Pour Todd, l’immobilité est donc la conséquence du traité de Maastricht. En ce qui me concerne, c’est celle de la lutte des classes qui empêche toutes les réformes indispensables pour appliquer ce traité et moderniser la France.

Les Traites esclavagistes

1) La Traite ne fut pas que l’affaire des Européens. Existèrent en effet en la précédant et en lui survivant, et les traites inter-africaines et les traites arabo-musulmanes.
2) Drame affreux pour les victimes, la Traite fut une source de bénéfice et de puissance pour ceux des Africains qui étaient les fournisseurs des négriers européens, une partie de l’Afrique s’étant enrichie en en vendant l’autre partie.
3) La traite des esclaves par les Européens eut été impossible sans le concours d’États esclavagistes africains.
4) La richesse de l’Europe ne repose pas sur les profits de l’odieux commerce car l’apport du capital négrier dans la formation du revenu national des nations esclavagistes dépassa rarement la barre de 1%. En moyenne la contribution de la Traite à la formation du capital anglais se situa ainsi annuellement, autour de 0,11%.

À quand les excuses d’Alger pour la traite des esclaves Européens?

tout ce que la France légua à l’Algérie en 1962 fut construit à partir du néant, dans un pays qui n’avait jamais existé et dont même le nom lui fut donné par le colonisateur… Tout avait été payé par les impôts des Français. En 1959, toutes dépenses confondues, l’Algérie engloutissait ainsi 20% du budget de l’État français, soit davantage que les budgets additionnés de l’Education nationale, des Travaux publics, des Transports, de la Reconstruction et du Logement, de l’Industrie et du Commerce ! L’Algérie a exigé, et sur ce point comment ne pas être d’accord avec elle, que la France lui restitue les cranes de combattants vaincus par l’armée française lors de la conquête. Mais alors, quid des restes des dizaines de milliers d’esclaves européens dont des milliers de Français?

Civilisation : Les flux migratoires et mutation de notre société.

Certains observateurs, au nom du mondialisme et de la bienpensance régnante, expliquent volontiers que tous les immigrés que la France avait accueillis précédemment s’étaient parfaitement intégrés à la nation. Ils en prennent prétexte pour affirmer que les nouveaux arrivants s’intègreront parfaitement, eux aussi, à leur tour. Ils négligent un fait important : ces Polonais, ces Italiens, ces Grecs, ces Portugais…… qui étaient venus s’installer en France étaient tous de la même civilisation que le pays d’accueil. Ils n’avaient donc pas à changer d’identité, mais seulement de culture, ce qui est beaucoup plus aisé. Et il faut, là, rappeler la différence fondamentale existant entre les notions de culture et de civilisation.

Le français, future deuxième langue mondiale ?

J’ai jusqu’à présent supposé que langues et cultures allaient de pair. C’est vrai pour la partie la mieux scolarisée de la population mais nettement moins pour les autres. En effet, la perte de la culture n’est pas seulement une question de langue. Le niveau scolaire y contribue naturellement beaucoup. Après avoir longtemps lutté contre l’impression du « tout était mieux avant », l’évidence et les classements internationaux m’ont prouvé que cette dégradation était malheureusement réelle.
Un redressement est indispensable. Mais il se heurte aux mauvaises habitudes des médias et à un courant politique profondément implanté qui veut que la culture ne soit qu’un code destiné à écarter le peuple du pouvoir et des bons emplois.

Europe, nation et libre échange

“L’Union européenne est l’une des économies les plus ouvertes sur l’extérieur. Elle est aussi le plus grand marché unique au monde”. Mais, quand on se penche sur la mappemonde de la liberté économique il saute aux yeux que, les pays libres ou plutôt libres économiquement, sont minoritaires en Europe et globalement situés au nord du continent. Ce sont aussi les plus prospères. “Économie ouverte sur l’extérieur” n’est pas synonyme de “liberté économique” à l’intérieur. C’est donc une erreur de croire que les difficultés que les pays européens rencontrent chez-eux, entre eux et à l’extérieur de l’Union, sont liés au libre échange et à une “concurrence déloyale”. Les problèmes auxquels les pays européens sont confrontés ont des causes endogènes. Le “protectionnisme intelligent” ne ferait qu’aggraver la situation parce que les États ne se remettraient pas en question, la dégradation de la situation continuerait, les États pour y remédier accentueraient alors leur main mise sur l’économie, aggravant la situation etc..

L’HOMME, L’EUROPE, L’AVENIR

L’homme cherche depuis toujours la meilleure façon d’organiser la société dans laquelle il vit. Partout dans le monde et à toutes les époques, les religions ont apporté une solution durable, parfois violente. Ce moment semble terminé : les migrations ont affaibli l’homogénéité culturelle et religieuse des pays européens, et les progrès scientifiques et économiques ont bouleversé les structures sociales. L’évolution s’accélère sur les deux plans, et la société dans laquelle l’individu naît ne ressemblera pas du tout à celle dans laquelle il terminera sa vie. Le progrès est discuté, contesté parce qu’il va très vite et qu’il impose à chacun de s’adapter sans arrêt à de nouvelles conditions de vie. En laissant de plus en plus de monde sans perspective, sans avenir stable, sans certitude, il crée des conditions qui peuvent se retourner contre lui. Comment les sociétés modernes en sont-elles arrivées là ? Comment réenchanter le monde ?

Les infortunes de la concurrence

Les infortunes de la concurrence Introduction : Même si tout le monde semble d’accord pour dire que la concurrence est un pilier du capitalisme et de la richesse des nations, cette notion subit des critiques nombreuses, perfides et injustes, jusqu’à traverser un chemin de croix qui rappelle les tourments épouvantables de la pauvre Justine dans le magnifique livre de Sade [ … ]

Lumières landaises n° 110

Bulletin de liaison Lumières Landaises 110. Vous y retrouverez le compte rendu de la conférence d’Yves Montenay “Regard lucide sur la relation Europe-Monde arabe aujourd’hui”, le compte-rendu de la conférence du Général Jacques Favin-Lévêque “La sécurité comme cause de la prospérité des nations : l’Europe de la défense” . Vous prendrez connaissance de l’annonce de la conférence de Jean-Marc Daniel le 9 mars “Les jacqueries et les révoltes fiscales autour de l’Histoire”. Vous y lirez les billets du président “France-Monde arabe : relation d’hommes malades” et “Le crie de l’oie” … quand on la plume! Vous y découvrirez de nombreuses citations de Bastiat, toutes d’actualité!

France-monde arabe : relations d’Hommes malades

France-monde arabe : relations d’Hommes malades À propos des pays arabes Yves Montenay déplore la « dégradation de la gouvernance et de l’économie ». Malheureusement ce diagnostic peut aussi s’appliquer à la France. C’est pourquoi il est possible que les relations France-pays arabes et, dans une moindre mesure les relations Europe-monde Arabe, soient des relations d’ « Hommes malades ». C’est à dire de pays qui [ … ]

Regard lucide sur la relation Europe-monde arabe aujourd’hui

Regard lucide sur la relation Europe-monde arabe aujourd’hui Je remercie le cercle Bastiat de me donner cette occasion d’éclairer les multiples malentendus entre Français et entre Occidentaux lorsqu’il s’agit du monde arabe Pourquoi ai-je choisi ce sujet ? Parce que c’est à la fois mon domaine universitaire et une expérience d’entreprise. Je suis d’abord démographe (thèse sur les pays arabes d’Afrique), [ … ]

La sécurité comme cause de la prospérité des nations : l’Europe de la défense

La sécurité comme cause de la prospérité des nations : l’Europe de la défense « Pour une nation, la Sécurité est le plus grand des biens. Si, pour l’acquérir, il faut mettre sur pied cent mille hommes et dépenser cent millions, je n’ai rien à dire. » (Frédéric Bastiat). La défense est-elle une priorité absolue ? L’Union européenne peut-elle prospérer si sa défense [ … ]

La relation Europe-monde arabe, relation d’États et d’individus.

La relation Europe-monde arabe, relation d’États et d’individus. Les relations étatiques entre la France et le monde arabe ont depuis des décennies une grande importance à la fois au plan intérieur et extérieur. Au XXème siècle des événements majeurs les ont modelées. Il faut citer : la guerre d’Algérie, la Guerre des six jours, l’ouverture de la France à l’immigration, le [ … ]

“Regard lucide sur la relation Europe-monde arabe aujourd’hui”

Le Cercle Frédéric Bastiat Serait honoré par votre participation au dîner débat qui aura lieu Le samedi 8 décembre à 19h30 A l’hôtel Sourcéo, à Saint-Paul-Lès-Dax Le dîner débat sera animé par Monsieur Yves Montenay sur le thème “Regard lucide sur la relation Europe-monde arabe aujourd’hui” Prière de vous inscrire dès que possible en utilisant le bulletin réponse ci-joint La [ … ]

Europe, France, Afrique : relire Frédéric Bastiat et Pascal Salin.

Le contraste entre l’Europe et l’Afrique est ancien. Les items sont différents mais il perdure aujourd’ hui. L’Europe et la France ont des populations qui vieillissent. Une espèce de fatalisme s’est installé. L’élan vital n’y est plus. Les populations européennes ne se renouvellent pas. C’est suicidaire dans le contexte de l’État providence qui repose sur la spoliation légale horizontale, elle [ … ]

Les exemples étrangers de réformes réussies

Les exemples étrangers de réformes réussies, par Alain Mathieu Les exemples de pays développés qui ont réussi des réformes sont nombreux. Au moins neuf pays européens en font partie. Bien qu’aucun pays ne ressemble à un autre, on peut en tirer des leçons pour la France, en particulier si l’on s’intéresse aux pays dont la réussite économique est supérieure à [ … ]

Accélérer le mouvement vers la nation européenne : la fausse bonne solution

Accélérer le mouvement vers la nation européenne : la fausse bonne solution. Par Charles Gave Conférence donnée lors du 7ème Weekend de la Liberté L’un des lecteurs de L’IDL m’a posé une question toute simple. Pourquoi êtes-vous certain que notre tout nouveau Président va échouer ? Commençons par le commencement : Je ne souhaite pas que le nouveau Président échoue. Je souhaite qu’il réussisse. [ … ]

Le Conseil de l’Europe et l’islam : la France doit-elle s’incliner ?

Le Conseil de l’Europe émet des directives à usage des pays membres, auxquelles les États sont tenus de se soumettre. Celles qui concernent l’attitude à adopter à l’égard de l’islam et des communautés musulmanes en Europe sont infondées. Les prémisses des analyses qui les sous-tendent sont, en effet, totalement erronées, ce qui ôte toute légitimité au Conseil de l’Europe pour [ … ]