Loading...

Étiquette : Libéral

La crise dite des Urgences

En France la médecine libérale n’a de libéral que le nom. Le secteur de la santé est extrêmement dirigiste, rigide, ce qui détruit, nous l’avons vu, les incitations à l’innovation et les incitations productives. Le corps médical, comme les patients, sont tenus de se conformer aux directives de la Sécu, de l’Assemblée, du gouvernement. Ce conformisme tue la Médecine. Tout cela entraîne l’inadaptation au XXIème siècle, la pénurie et le rationnement des soins. Les Urgences n’y échappent pas.

Initiation au libéralisme

Le progrès technologique, économique et social est une conséquence du libéralisme :
L’enrichissement de la société n’est pas l’objectif du libéralisme mais une conséquence de ses principes fondateurs.
· La liberté de penser a libéré l’imagination et la création des contraintes de jadis et provoqué le progrès scientifique et technique.
· L’enrichissement de la société est une conséquence de ces progrès et de la liberté d’entreprendre, de s’associer et de commercer.
· La richesse de l’individu est le fruit de ses choix personnels et de l’appréciation de son action par la population.

Le libéralisme ne se limite pas à l’économie

Le Libéralisme est une éthique de vie qui consiste à respecter les Droits Naturels de tout être humain, à savoir : Liberté, Propriété, Personnalité. Cela consiste également à se défendre, y compris par la force, si ces droits Naturels sont mis à mal, ou à défendre tout Homme qui voit ses Droits Naturels attaqués. C’est uniquement parce que la loi défend les Droits Naturels qu’elle est juste.

Transhumanisme : totalitaire ou libéral ?

L’intérêt porté aux technologies disruptives est important. Ce n’est pas une doctrine politique, et à ce jour il n’existe pas d’études sérieuses du point de vue économique. C’est une science encore en gestation et qui semble relever de la science fiction. Les questions éthiques qui en découlent vont rapidement s’imposer dans l’agenda politique à mesure que les progrès technologiques vont devenir commercialisables. Les partis politiques vont devoir prendre position, et l’Etat va devoir légiférer. Il faut aller vite, car les progrès technologiques avancent rapidement. Dans ce cadre, les libéraux doivent s’impliquer pour inspirer des législations futures. Aujourd’hui les informations diffusées le sont par les représentants les plus extrémistes (technophiles exaltés et techno prophètes), ce qui tend à décrédibiliser le sujet et génère des oppositions de la part de conservateurs et d’anticapitalistes. D’autres catégories s’inquiètent des dérives étatiques possibles vers l’eugénisme, le totalitarisme…

De la Loi et de la civilisation libérale

De la Loi et de la civilisation libérale Monsieur le Président, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, En m’invitant ce soir à présenter devant vous cette conférence sur les liens entre le droit, la légitimité et l’harmonie sociale, vous me faites un grand plaisir et un grand honneur. Un grand plaisir car le Cercle Frédéric Bastiat est honorablement connu dans le monde libéral [ … ]

Frédéric Bastiat, le plus illustre des enfants de Bayonne

Cet article a pour objet de présenter la contribution de Frédéric Bastiat à la science économique et à la philosophie de l’homme en société, puis de révéler l’immense notoriété que ses travaux lui ont valu … à l’étranger. Nous rappellerons d’abord quelle fut sa vie, car si Bastiat était incontestablement un enfant de Bayonne, il est considéré dans les Landes [ … ]

Un choix crucial

Un choix crucial Depuis la crise de 2008, les gouvernements successifs ont tenté relancer l’activité par des mesures volontaristes. Ils ont cherché à orienter l’activité économique et financière pour redonner du dynamisme au marché du travail en particulier. Leurs interventions relèvent de ce que Hayek appelle le libéralisme continental, par opposition au libéralisme anglo-saxon qui consiste à « laisser faire ». Modèle [ … ]