Loading...

Étiquette : Libéralisme

Participons au Grand Débat, Fiscalité et dépenses : Les propositions de l’IREF

Il faut sans doute se méfier de ce Grand Débat qui risque de créer de grandes frustrations chez ceux, la très grande majorité sans doute, qui sentiront qu’ils n’ont pas été entendus. On sait quand commence le débat, mais nul ne sait où, quand et comment il se termine car il peut être entraîné comme un tourbillon dans une course folle aux idées irréalistes autant que dangereuses. Le gouvernement en était bien conscient probablement, pour avoir essayé d’encadrer ce déballage dans des questionnaires étriqués et partiaux et sur la base de données livrées par les administrations elles-mêmes. Tout est fait pour suggérer des réponses numériques à des questions concises et limitées ou organiser des réunions soumises à une charte stricte. Ce cadre est d’ailleurs très orienté en faveur du renforcement de l’administration et de l’accroissement des charges publiques ! Mais personne ne sait ce qui en sortira, et peut-être le pire. Déjà, M. Macron laissait entendre, le 31 janvier, que l’agit-prop entretenue par des poignées de gilets jaunes pourrait devenir un moyen permanent d’expression à défaut de savoir y mettre fin ! Prenant acte de la réalité d’une société « du commentaire permanent », raconte Le Figaro après l’entretien du Président avec des journalistes, il veut instaurer, selon ses propres mots, une société « du débat permanent, de la « délibération permanente ». Quel aveu d’impuissance ! Le rôle du gouvernement n’est-il pas d’assurer la paix civile plutôt que de transformer la France en cour de manifestation sans même savoir comment en maîtriser les violences ?

Macron : 2017 la pérestroika, 2019 la glasnost, 2022/23 l’effondrement ?

De 1985 et 1991 six ans se sont écoulées entre la perestroïka et l’effondrement. Si six ans sont comptés à partir de 2017 nous arrivons en 2023. Nous vivons dans le pays de la monarchie présidentielle absolue. 2022 sera l’année de l’élection du monarque. Si cet scrutin ne débouche pas sur l’élection d’une personne à la politique novatrice, c’est à dire en rupture avec ce qui constitue l’acte fondateur de l’étatisme français moderne et de son totalitarisme mou, alors il est permis de penser que l’effondrement pourrait être proche. En août 1991 eu lieu le putsch de Moscou. Si la personne élue en 2022 n’est pas novatrice, personne ne sait la tournure que prendront les événements

Les infortunes de la concurrence

Les infortunes de la concurrence Introduction : Même si tout le monde semble d’accord pour dire que la concurrence est un pilier du capitalisme et de la richesse des nations, cette notion subit des critiques nombreuses, perfides et injustes, jusqu’à traverser un chemin de croix qui rappelle les tourments épouvantables de la pauvre Justine dans le magnifique livre de Sade [ … ]

Bastiat s’invite dans le Grand débat national

Bastiat s’invite dans le Grand débat national Emmanuel Macron a été élu pour réformer la France. Il n’en a rien fait. Il a suivi la même voie que ses prédécesseur depuis 1974, c’est à dire endetter, taxer et réglementer. « En même temps » il affirmait être « en marche » pour réformer en profondeur, baisser les prélèvements et sortir le pays des difficultés. [ … ]

Lumières landaises n° 110

Bulletin de liaison Lumières Landaises 110. Vous y retrouverez le compte rendu de la conférence d’Yves Montenay “Regard lucide sur la relation Europe-Monde arabe aujourd’hui”, le compte-rendu de la conférence du Général Jacques Favin-Lévêque “La sécurité comme cause de la prospérité des nations : l’Europe de la défense” . Vous prendrez connaissance de l’annonce de la conférence de Jean-Marc Daniel le 9 mars “Les jacqueries et les révoltes fiscales autour de l’Histoire”. Vous y lirez les billets du président “France-Monde arabe : relation d’hommes malades” et “Le crie de l’oie” … quand on la plume! Vous y découvrirez de nombreuses citations de Bastiat, toutes d’actualité!

France-monde arabe : relations d’Hommes malades

France-monde arabe : relations d’Hommes malades À propos des pays arabes Yves Montenay déplore la « dégradation de la gouvernance et de l’économie ». Malheureusement ce diagnostic peut aussi s’appliquer à la France. C’est pourquoi il est possible que les relations France-pays arabes et, dans une moindre mesure les relations Europe-monde Arabe, soient des relations d’ « Hommes malades ». C’est à dire de pays qui [ … ]

Reprise de la croissance : la politique économique comme mouche du coche

Emmanuel Macron est un traître, c’est du moins ce disait Edouard Philippe en janvier 2017 en le comparant au Macron de l’Antiquité qui assassina l’empereur Tibère. Etre un traitre en politique n’est pas original. Et ce qu’il y a de positif dans le traître c’est que, quelque part, il se sent en position de devoir réparer la faute morale sur laquelle s’est appuyée son ascension. Pour réparer cette faute, Macron devait en toute priorité réduire la dépense publique, car cela répondait à deux objectifs : le premier est de préparer l’avenir, c’est-à-dire de se mettre en capacité d’affronter le retournement cyclique ; le second est de satisfaire à nos engagements européens. Or, malgré ses engagements, il n’a rien fait. La seule chose qu’il ait faite dans le domaine de la gestion de l’Etat est de nous donner le droit à l’erreur, c’est-à-dire de constater que notre législation est tellement compliquée que personne ne la comprend.
Pourquoi en est-on arrivé là ? Quelle est la légitimité de la montée en puissance systématique des interventions étatiques qu’Emmanuel Macron n’a pas sérieusement remises en question ?

“Jacqueries et révoltes fiscales au cours de l’histoire”

Face à la contestation fiscale, le principe qui naît à la fin du XVIIIe siècle associant « taxation » et « représentation » et substituant à partir de 1789 des « contributions » aux « impôts » est supposé satisfaire les attentes populaires. Il a de fait redonné dans un premier temps une forme de légitimité au prélèvement fiscal ; mais ce principe qui fonde l’action publique sur le contrôle démocratique est aujourd’hui en voie d’être lui-même emporté par la conviction de plus en plus largement répandue au sein de la population française et plus largement de celle des pays développés, d’un retour à la fois de l’excès du prélèvement et du mésusage des fonds

Le programme des Gilets jaunes n’est pas libéral

Le programme des Gilets jaunes n’est pas libéral Le mouvement de Gilets jaunes rassemble une immense quantité de Français, de toutes conditions, autour d’un espoir de changement et d’une amélioration de la qualité de vie, essentiellement grâce à un l’obtention d’un meilleur pouvoir d’achat. Ce que l’on présente comme le « programme » ou les « revendications » des Gilets Jaunes  est extrêmement protéiforme. [ … ]

11 nouveaux impôts ou équivalents depuis juin 2017

par Jean-Philippe Delsol & Frédéric Subra & Maïlys de Meyer & Philippe Battiston, le 22 novembre 2018 lecture : 7 min   https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/article/La-hausse-sans-fin-des-prelevements-obligatoires La hausse sans fin des prélèvements obligatoires 11 nouveaux impôts ou équivalents depuis juin 2017 Le gouvernement a annoncé une baisse des impôts de 25 milliards d’euros en 2019. Mais, pour les fiscalistes du cabinet Delsol Avocats, [ … ]

Lumières Landaises n° 109

Sommaire Éditorial: “Le Weekend de l’Espoir “ par Patrick de Casanove Compte rendus des conférences du 9ème Weekend de la Liberté « Considérations sur la nature et les causes de la richesse des nations » Première partie. “De la Loi et de la civilisation libérale” par Patrick Smets “De l’État fort qui nous écrase l’État faible : la terrible trajectoire” par Olivier Babeau [ … ]

1000 milliards d’euros : nous sommes vraiment les champions !

1000 milliards d’euros : nous sommes vraiment les champions ! Certes cela faisait longtemps qu’on en parlait, mais malgré tous les efforts d’augmentation des anciens impôts par ci, de création de nouvelles taxes par là, d’extension ailleurs de multiples prélèvements et contributions, on s’en rapprochait certes, mais on n’y arrivait pas. Or cette fois-ci c’est bon, car nous venons d’apprendre grâce au [ … ]

De l’État fort qui nous écrase à l’État faible : la terrible trajectoire

De l’État fort qui nous écrase l’État faible : la terrible trajectoire La France est un pays très paradoxal qui pratique des inversions malignes d’une incroyable richesse et inventivité. C’est un pays où être libéral est synonyme de « dictature des puissants », un pays où baisser les impôts est un « cadeau », un pays où augmenter les dépenses publiques équivaut à « s’enrichir », un [ … ]

De la Loi et de la civilisation libérale

De la Loi et de la civilisation libérale Monsieur le Président, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, En m’invitant ce soir à présenter devant vous cette conférence sur les liens entre le droit, la légitimité et l’harmonie sociale, vous me faites un grand plaisir et un grand honneur. Un grand plaisir car le Cercle Frédéric Bastiat est honorablement connu dans le monde libéral [ … ]

“L’action humaine” à l’origine de la richesse des nations

« Considérations sur la nature et les causes de la richesse des nations » était le thème du 9ème Weekend de la Liberté organisé par le Cercle Frédéric Bastiat. L’affluence y a été très nombreuse et la présence de nombreux étudiants bien appréciée. Ils ont apporté un supplément de dynamisme à cette manifestation bien ancrée dans le paysage libéral français. Les conférenciers, [ … ]

“Regard lucide sur la relation Europe-monde arabe aujourd’hui”

Le Cercle Frédéric Bastiat Serait honoré par votre participation au dîner débat qui aura lieu Le samedi 8 décembre à 19h30 A l’hôtel Sourcéo, à Saint-Paul-Lès-Dax Le dîner débat sera animé par Monsieur Yves Montenay sur le thème “Regard lucide sur la relation Europe-monde arabe aujourd’hui” Prière de vous inscrire dès que possible en utilisant le bulletin réponse ci-joint La [ … ]

Lumières landaises n°108

Sommaire  Editorial : “Europe, France, Afrique : relire Frédéric Bastiat et Pascal Salin.”  par Patrick de Casanove Conférence du 9 juin 2018 : “Le XXIème siècle sera t-il le siècle de l’Afrique” par Jean-Paul Gourevitch. Compte rendus des conférences du 8ème Weekend de la Liberté “Les 100 jours sous le regard de Frédéric Bastiat” “Le bitcoin et la concurrence des [ … ]

Europe, France, Afrique : relire Frédéric Bastiat et Pascal Salin.

Le contraste entre l’Europe et l’Afrique est ancien. Les items sont différents mais il perdure aujourd’ hui. L’Europe et la France ont des populations qui vieillissent. Une espèce de fatalisme s’est installé. L’élan vital n’y est plus. Les populations européennes ne se renouvellent pas. C’est suicidaire dans le contexte de l’État providence qui repose sur la spoliation légale horizontale, elle [ … ]