Loading...

Étiquette : morale

Raoult, The Lancet et l’État : des questions d’éthique et de politique”

Il est permis de se demander quelle autorité morale à l’État pour dire ce qui est éthique ou ne l’est pas. Les politiciens voudraient nous faire croire que l’éthique se limite à se conformer à des règlements qu’ils définissent seuls. Or il faut comprendre que quand la loi est pervertie, c’est à dire qu’elle accomplit ce qu’elle devrait interdire, la justice et l’éthique n’existent plus et le pouvoir est totalitaire. L’éthique consiste à respecter les Droits Naturels des individus : Liberté, Propriété, Personnalité. Le seul rôle de la loi est de les garantir et les protéger.

Le libéralisme ne se limite pas à l’économie

Le Libéralisme est une éthique de vie qui consiste à respecter les Droits Naturels de tout être humain, à savoir : Liberté, Propriété, Personnalité. Cela consiste également à se défendre, y compris par la force, si ces droits Naturels sont mis à mal, ou à défendre tout Homme qui voit ses Droits Naturels attaqués. C’est uniquement parce que la loi défend les Droits Naturels qu’elle est juste.

Quand le Vatican se perd entre morale et économie

Un nouveau texte vient d’être publié, ce 17 mai 2018, par le Vatican avec la pleine approbation du Pape François : Oeconomicae et pecuniariae quaestiones, Considérations pour un discernement éthique sur certains aspects du système économique et financier actuel. Ce document, ci-après le Document, conçu par le dicastère pour le développement humain intégral et la Congrégation pour la doctrine de la [ … ]

Le monopole public cause de tous nos maux

Pour traiter ce sujet, nous pouvons nous poser ces quatre questions : pourquoi ? Combien ? Jusqu’où ? Jusqu’à quand ? Et y apporter ces réponses : pour rien ; beaucoup trop ; jusqu’à la ruine ; jusqu’à la reconquête libérale Pourquoi ? Le monopole public en France n’a aucune légitimité. Il provient d’une double hérésie, économique et juridique. Le monopole est le contraire de la concurrence. Le monopole public [ … ]

Moraliser la politique : mettre fin à la sopliation légale

La morale au cœur du débat. Quand on regarde ce qui s’est déroulé lors des élections présidentielles et législatives de 2017, on constate que l’économie est passée à l’arrière-plan des programmes électoraux. Ceux-ci étaient convenus et parfois très succincts. La souffrance des Français, leur rejet des politiciens, leur immense espoir de changement et les déboires judiciaires de son principal adversaire [ … ]