Loading...

Étiquette : Social

La justice sociale ou la justice dénaturée

La justice sociale introduit dans la définition du juste une appréciation subjective revenant à déterminer ce qui doit revenir à chacun selon d’autres critères liés aux besoins de l’individu, à ses capacités ou à son état…. Il s’agit alors de considérer la société comme redevable à l’égard de certains individus à raison de leurs faiblesses. Ce sont les « droits à », droits créance, qui se substituent aux « droits de », les droits liberté. Les critères d’attribution aux uns ou aux autres perdent toute objectivité car il est relatif de décider que l’un n’a pas suffisamment et que l’autre à trop si bien qu’on peut lui prendre au profit du premier.

Comprendre l’Économie française

Les gouvernants, depuis des décennies et des décennies, se sont laissés déborder, cédant à la facilité par démagogie comme c’est souvent le cas avec les régimes démocratiques, ou capitulant devant des mouvements populaires violents. Ils ont donné aux Français par trop l’habitude de vivre au dessus de leurs moyens. C’est un peuple indiscipliné, prompt à la révolte, qui n’admet pas les inégalités. Les Français dans les couches populaires jalousent volontiers les riches, et ils réclament donc de leurs dirigeants « toujours plus». C’est précisément le titre qu’avait choisi François de Closets en 1973 pour l’un de ses livres, un ouvrage très pertinent dénonçant ce travers français qui conduit le pays dans l’impasse. Cet ouvrage eut un énorme succès, puisqu’il se vendit à un peu plus d’un million d’exemplaires. Malheureusement les avertissements lancés par ce talentueux essayiste n’eurent pas la vertu d’éclairer la population, et le train des revendications ne s’est donc pas ralenti. Les Français ont continué à demander toujours plus, plus d’avantages et plus de pouvoir d’achat

Industrie : éléments de réflexion à soumettre aux Gilets jaunes sur l’Economie de leur pays

Il est donc temps de révéler aux Français l’état réel dans lequel se trouve l’Economie du pays. Les perspectives d’avenir sont plutôt sombres car le mal, nous allons le voir, est très profond. L’Economie française est en grave difficulté, mais les couches populaires l’ignorent. La France, leur dit-on constamment, est la sixième puissance mondiale, le siège qu’elle occupe au Conseil de Sécurité atteste de la position exceptionnelle qu’elle occupe au plan international, et les télévisions montrent que son Président croise en permanence le fer avec les chefs d’Etat les plus puissants du monde. Notre pays, toutefois, est loin d’être le pays riche que les classes populaires imaginent.

Questions directes, Surprises surprises.

Invité de Questions Directes sur France 2 Mercredi dernier, 18 avril 2018, à 22h30, j’étais invité à l’émission Questions directes, animée par Julian Bugier. Je dois cette invitation à un article publié sur ce blog le 11 octobre 2014: Confession d’un riche appauvri. Cet article était ma contribution à un concours organisé par l’Institut Molinari à l’occasion de la 4e [ … ]

La Suisse Pays prospère et apaisé

La Suisse est le pays le plus économiquement libre en Europe et le 3ème dans le monde. Elle a une longue tradition d’ouverture sur le monde mais garde jalousement son indépendance et sa neutralité. La Suisse n’a rejoint les Nations Unies qu’en 2002. Par deux fois l’adhésion du pays à l’Union Européenne a été rejetée à une large majorité lors [ … ]

Pour une révolution libérale

Les programmes de nos candidats à l’élection présidentielle ne se ressemblent pas, mais tous prévoient l’intervention de l’État pour réguler l’économie et le social. Aucun n’imagine laisser les Français libres de choisir leur vie, ne comprend que la morosité et l’agressivité de la population française viennent de l’emprise de l’État sur leur vie, que l’intérêt général consiste à respecter autant [ … ]

Assurances, mutualisation et solidarité

Au cours d’une émission sur France Culture [1], Éric Sadin a présenté son ouvrage La vie algorithmique, critique de la raison numérique (L’Échappée, mars 2015). Il met en garde ses lecteurs contre l’utilisation imprudente des objets connectés (montres, smartphones, bracelets …). Un des dangers de ces nouvelles technologies est selon lui une évolution des comportements individuels consistant à accepter la [ … ]

« Libérer la politique du logement »

En France, la politique du logement est interventionniste depuis très longtemps. Elle a été marquée ces dernières années par une nouvelle inflation bureaucratique et normative : ainsi la loi ALUR a compté pas moins de 177 articles ; en 15 ans, les réglementations techniques nationales et les exigences extra légales des communes sont responsables d’un tiers de l’augmentation des coûts [ … ]

Pour un renouveau libéral

Contrairement à ce qu’en disent certains journaux, radios et télévisions, le programme de François Fillon n’est pas « ultra libéral ». Il est évidemment bien plus réaliste que le rêve socialiste d’une société dirigée donc parfaite et d’une population conditionnée donc heureuse, mais la philosophie qui le sous-tend paraît plutôt un humanisme conservateur. Les mesures d’assainissement des finances publiques et [ … ]

VERS LE TOTALITARISME SOCIAL

La démocratie sociale est née en France pendant la Révolution de 1848. Prévue dans le programme du Conseil national de la résistance, la sécurité sociale destinée aux salariés a été créée en 1945 et étendue peu à peu, sous des formes voisines, à la quasi-totalité de la population française. La loi du 14 juin 2013 pour la sécurisation de l’emploi [ … ]