Loading...

Étiquette : solidarité

Retraites le libre choix est la bonne réforme

L’honneur de tout individu, est d’organiser lui même, selon ses possibilités, sa prévoyance santé, retraite, dépendance, pour éviter de faire reposer ces charges sur autrui, sur ses enfants et petits enfants. Par un raisonnement pervers les politiciens ont inversé les valeurs. Ils favorisent l’imprévoyance parce que, pour eux, les générations suivantes sont faites pour supporter, au nom de la solidarité, le poids des générations précédentes.

Épargner (pour) les générations futures, déjeuner débat 14 mars 2020

La plupart des pays du monde ont su trouver des solutions. En 2016, 17 des 35 pays de l’OCDE étaient dotés à des degrés divers de régimes capitalisés publics ou privés, obligatoires ou quasi obligatoires. Le Danemark, les Pays-Bas et l’Australie offrent les meilleures retraites du monde. Dans ces trois pays, un solide pilier d’épargne individuelle ou collective a été développé. La réforme est censée s’inspirer du modèle suédois. Le pays du consensus a su instaurer les comptes notionnels, mais, surtout, il a introduit une part de capitalisation.

Santé retraites : comment éviter la catastrophe sociale

Introduction Certains individus croient en l’incapacité des êtres humains à choisir librement leur vie. Ils imaginent leur monde idéal puis veulent l’imposer par la loi à l’ensemble de l’humanité. En France le système de santé comme le système de retraite procèdent de cette philosophie. Ils sont les piliers de la spoliation légale. Au prétexte d’aider les plus démunis l’État pille [ … ]