Loading...
Événements

Épargner (pour) les générations futures, déjeuner débat 14 mars 2020

épargner

Le Cercle Frédéric Bastiat

Serait honoré par votre participation au déjeuner débat qui aura lieu

Le samedi 14 mars 2020 à partir de 12h

A l’hôtel Sourcéo, à Saint-Paul-Lès-Dax

Attention, ce déjeuner débat sera précédé par notre

Assemblée générale annuelle à 10H30

Le déjeuner débat sera animé par

Monsieur Laurent Pahpy

sur le thème

« ÉPARGNER (POUR) LES GÉNÉRATIONS FUTURES

Les réussites de l’épargne retraite dans le monde. »

Prière de vous inscrire dès que possible en utilisant le bulletin réponse ci-joint

épargner

Les Français sont plutôt favorables à la réforme des retraites. Chacun sait que le système actuel met en péril les générations futures et qu’il est indispensable de le réformer. Malheureusement, le projet du gouvernement ne s’approche pas de la véritable transformation dont nous avons besoin.

Sur la forme, le projet a tout pour plaire. Avec la mise en place d’un système universel et unique à points, tout sera désormais simple et juste. Fini les régimes spéciaux privilégiés. Fini l’opacité. Fini les déficits. Ces promesses séduisantes laissent croire que la solution est enfin là.

Certes, certains privilèges des régimes spéciaux pourraient être abolis à condition que le gouvernement tienne face aux corporations syndicales. Mais le principe de la répartition n’est pas remis en cause. Derrière l’accumulation virtuelle de points, les actifs français continueront de payer pour les retraités. Système notionnel ou pas, la dépendance forcée des séniors vis-à-vis de la génération antérieure ne peut que s’aggraver. Les séniors et les travailleurs sont inéluctablement condamnés à voir baisser les pensions, augmenter les cotisations et retarder l’âge de départ à la retraite.

épargner

L’exécutif ne s’attaque donc pas à la racine du mal : la dépendance intergénérationnelle. La solution existe, c’est la capitalisation. Mais elle reste taboue dans notre pays. Le retour sur investissement de l’épargne étant supérieurs au taux de croissance, un euro capitalisé permet d’obtenir un « rendement » double de celui de la répartition, et ce, malgré les crises et les krachs boursiers.

Face à ce constat, la plupart des pays du monde ont su trouver des solutions. En 2016, 17 des 35 pays de l’OCDE étaient dotés à des degrés divers de régimes capitalisés publics ou privés, obligatoires ou quasi obligatoires. Le Danemark, les Pays-Bas et l’Australie offrent les meilleures retraites du monde. Dans ces trois pays, un solide pilier d’épargne individuelle ou collective a été développé. La réforme est censée s’inspirer du modèle suédois. Le pays du consensus a su instaurer les comptes notionnels, mais, surtout, il a introduit une part de capitalisation.

épargner

La réforme annoncée est une tromperie car les Français penseront à tort que le problème des retraites sera derrière eux. Les générations futures seront toujours plus enfermées dans un régime unique et nationalisé qui accroîtra le risque de guerre intergénérationnelle. Nos voisins du Nord nous montrent pourtant la marche à suivre. Inspirons-nous-en pour introduire progressivement un solide pilier de capitalisation et épargner les générations futures du déclassement. Il est encore temps.

Laurent Pahpy est ingénieur de formation et analyste pour l’Institut de recherches économiques et fiscales (IREF). Ses sujets d’étude concernent l’agriculture, l’écologie, le commerce international et les retraites. Retrouvez ses rapports et interventions sur pahpy.com et sur Twitter @LaurentPahpy.

Le bulletin d’inscription : Coupon d’inscription déjeuner débat du 14 mars 2020

Pour contacter le Cercle à : cercle.bastiat@gmail.com ou au 05 59 45 36 47.

épargner

__________________________________________________________________________________________

Pour devenir membre du Cercle, il suffit d’envoyer à M. Philippe de Berne Lagarde, Trésorier du Cercle Frédéric Bastiat, 359 chemin d’Elizaberry, 64990 Mouguerre, un chèque de 30 € pour l’adhésion simple et 50 € pour l’adhésion de soutien, 100 € adhésion bienfaiteur à l’ordre du Cercle Frédéric Bastiat. Merci d’ajouter à votre cotisation 15€ pour l’adhésion couple. Il est possible de télécharger les bulletins d’inscriptiion à partir de www.bastiat.net.

Vous pouvez découvrir le Cercle Frédéric Bastiat en assistant à un de ses événements sans être membre. Pour y assister, à partir du second événement, merci d’adhérer.

4 comments
  1. Retraites le libre choix est la bonne réforme -

    […] En ce qui concerne plus précisément les retraites : – Il faut avoir la liberté de choix  Tout le monde doit avoir le libre choix. Surtout les pauvres auxquels nos politiciens, aujourd’hui, n’accordent aucune confiance pour la gestion de leur propre vie. Ce n’est pas parce qu’on est pauvre qu’on ne sait pas choisir. Ce qui implique l’existence d’une aide à la personne, ce que Bastiat appelle le filet de sécurité. Dans le cas qui nous occupe elle peut prendre la forme d’un chèque retraite, comme dans d’autres domaines peuvent exister un chèque éducation, un chèque assurances santé etc… – Il faut ” Épargner (pour) les générations futures ” Tel est le titre de la conférence que donnera Laurent Pahpy le 14 mars lors d’un déjeuner débat organisé par le Cercle Frédéric Bastiat.  Venez l’écouter. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.