Déjeuner débat du 12 novembre 2022

La méthanisation est la nouvelle « tarte à la crème » promue afin, notamment, de ne plus dépendre du « gaz de Poutine ». En réalité, c’est une nouvelle preuve du primat de l’idéologie sur le réel et le bon sens.

  • 0
  • 74

« Méthanisation, la nouvelle escroquerie écologiste. »


Par Bernard Germain


Déjeuner débat du 12 novembre 2022


Hôtel Sourcéo Saint-Paul-Lès-Dax


Apéritif d'accueil 11h30, déjeuner 12h, conférence de 13h30 à 15h



Inscription rapide en ligne sur action.bastiat.net ou papier : coupon d'inscription Inscription déjeuner débat 12 novembre 2022.



Bernard GERMAIN,


Né le 08 décembre 1953 à Paris.


Ingénieur logiciel d’un grand groupe de télécommunications.


Essayiste il a écrit deux livres :




Il termine un troisième ouvrage, sur l’affaire de Callac (22), qui paraîtra début novembre.


Le livre sur la méthanisation est issu de son expérience personnelle acquise au cours d’un combat contre l’installation d’une structure de méthanisation proche de son domicile.


Bernard GERMAIN a également créé une Association nationale « STOP METHANE » et un site internet « www.stop-methane.fr » Le but de l’Association et du site internet est de venir en aide aux personnes confrontées à l’installation d’une méthanisation près de chez eux et qui ne savant pas trop comment s’y prendre pour s’y opposer. Bernard GERMAIN participe ou anime des conférences sur la méthanisation afin de sensibiliser de manière préventive les populations aux dangers de cette technique réputée « bio », ou pour aider les populations dans les combats qu’elles mènent.



La méthanisation


Avant de rentrer dans le vif du sujet, il convient resituer la méthanisation dans le contexte global.


Le terme « énergies vertes » est un synonyme d’« énergies renouvelables ». Ces termes sont apparus au début des années 2000 et proviennent d’un double phénomène :





  • l’apparition de la théorie du réchauffement climatique en 1990, devenue « dérèglement climatique » car cette théorie du réchauffement a quelques difficultés à s’imposer scientifiquement. En effet, le GIEC (qui dépend de l’ONU) a été pris la main dans le sac, à plusieurs reprises, à tordre la réalité afin de confirmer ses affirmations loin d’être évidentes et surtout non confirmées scientifiquement. Le CO2 a toutefois été décrété responsable de tous nos malheurs climatiques et le « bilan carbone » est devenu le nouveau credo des « progressistes » et gouvernements.




  • suite à l’arrivée au pouvoir en Allemagne en 1998 d’une coalition sociaux-démocrates et verts, l’abandon du nucléaire a été décidée. Le processus d’arrêt du nucléaire doit se terminer en Allemagne fin 2022. En remplacement du nucléaire, l’Allemagne a décidé de recourir massivement aux énergies renouvelables. Ce pays est donc couvert, d’éoliennes, de panneaux solaires et de méthanisations. L’Europe étant grandement dominée par ce pays, ses théories ont été aisément adoptées et se diffusent largement au sein des pays membres, notamment en France.




On peut donc affirmer sans risque de se tromper que c’est par pure idéologie que la propagande étatique fait la promotion de ces énergies renouvelables, notamment de la méthanisation.


La méthanisation est la nouvelle « tarte à la crème » promue afin, notamment, de ne plus dépendre du « gaz de Poutine ». En réalité, c’est une nouvelle preuve du primat de l’idéologie sur le réel et le bon sens.


Résumons en quelques mots ce qu’est la méthanisation.


La méthanisation consiste à récupérer des « déchets » (déjections animales, boues de stations d’épuration, déchets d’abattoirs, œufs pourris, …), à les mélanger avec du carbone (végétaux) à hauteur de 25 %. Le tout est mis dans une grande cuve et brassé pendant des jours en milieu anaérobie (sans oxygène).


Des réactions chimiques vont avoir lieu sous l’action de micro-organismes et générer du gaz : le méthane.


Ce méthane sera (après épuration) injecté dans les conduites de GRDF ou brûlé dans une turbine afin de produire de l’électricité qui sera vendue à EDF.


Reste que la méthanisation coûte une fortune pour un rendement ridicule.


De plus, elle occasionne des nuisances considérables à l’environnement, l’atmosphère et aux populations situées à proximité.


Par contre elle est la source de profits conséquents pour les méthaniseurs.


C’est le triomphe de l’intérêt particulier sur l’intérêt général avec la complicité totale de l’immense majorité des élus et hommes politiques, au plan local mais aussi national.


En guise de bilan, on est en droit d’affirmer que la méthanisation est une escroquerie sur tous les plans : économique, environnemental et pour la population.


Mais comme la façade est peinte en vert, nos politiques qui ne cherchent même pas à savoir de quoi il s’agit, applaudissent et votent tout ce qui concerne ce domaine.


C’est un exemple parfait du triomphe de l’idéologie et de la faillite pour ne pas dire de la nullité de nos gouvernants ainsi que des principaux dirigeants politiques du pays.


Coupon d'inscription Inscription déjeuner débat 12 novembre 2022


Lire aussi "Climat, rendez-nous le droit au scepticisme" par François Gervais


et "Il n'y a pas d'urgence climatique" par Gilles Granereau







Passez de la parole aux actes : faites progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat


Pour garder son indépendance, le Cercle Frédéric Bastiat ne reçoit aucune subvention. Il ne vit que de vos adhésions et dons. Aidez-nous à populariser les idées libérales.

Vous avez 3 façons concrètes de soutenir le Cercle : vous abonner à la revue « Lumières Landaises », adhérer au Cercle, ou donner.

Passer à l'action pour faire progresser le libéralisme en France avec le Cercle Frédéric Bastiat
Article précédent Un tryptique intenable
Article suivant Et si la Grande Mosquée de Paris s’appelait demain « Mosquée Marie mère de Jésus ? »
Articles connexes
Commentaires 0
Laisser un commentaire